1. Immobilier
  2. Actualités immobilières à PARIS
  3. MARCHÉ DE L'IMMOBILIER 2022 : LES TENDANCES ET L’ÉVOLUTION DES PRIX

MARCHÉ DE L'IMMOBILIER 2022 : LES TENDANCES ET L’ÉVOLUTION DES PRIX

Publié le 24/02/2022
Quelles grandes tendances se dessinent pour l’immobilier en 2022, après une année 2021 marquée par une explosion des ventes de logements anciens, une augmentation des prix de 7,4% en moyenne, et une stabilité des taux de crédit immobilier ? Logement neuf ou ancien, accession à la propriété ou investissement locatif, découvrez les évolutions du marché immobilier pour l’année à venir.

MARCHÉ DE L'IMMOBILIER EN FRANCE EN 2022

Taux d’intérêts faibles, reconduction d’incitations fiscales (PTZPinel…), villes moyennes en province prises d'assaut… Si le marché immobilier en 2022 semble suivre les mêmes tendances qu’en 2021, un changement de rythme pourrait tout de même survenir. Explications

La campagne : le nouvel eldorado des acheteurs immobiliers ?

Avec la pandémie, un certain nombre de ménages français a opéré un changement de mode de vie, avec le recours de plus en plus fréquent au télétravail. De nouvelles pratiques qui se traduisent, dans le secteur de l'immobilier, par une tendance à l’exode urbain.

En 2021 en effet, l’achat d’appartements dans les grandes métropoles et leurs centre-ville a été moins plébiscité que celui des maisons avec extérieur, situées dans des villes beaucoup plus modestes, d’après une étude du Conseil supérieur du notariat (CSN). Pour preuve, le prix des appartements a augmenté en France de 5,2 % entre janvier et octobre 2021, contre + 9 % pour les maisons.

De plus, les plus fortes progressions de l’indice des prix au mètre carré ont été observées dans des agglomérations telles que Poitiers, Cherbourg-en-Cotentin ou Vannes. Mais même si cette tendance devrait se confirmer en 2022, il ne faudrait pas enterrer trop vite l’investissement dans les villes majeures de France. Leur attractivité économique reste vive.

QUELLE ÉVOLUTION DES PRIX DE L'IMMOBILIER EN 2022 ?

En 2021 comme les années précédentes, les prix de l’immobilier n’ont cessé de grimper. Mais quelles sont les perspectives pour 2022 ?

Vers une stabilisation des prix de l’immobilier en 2022 ?

En 2022, l’envolée des prix de l’immobilier connue ces dernières années devrait être globalement plus raisonnable. Une étude S&P table sur une croissance des prix de l’immobilier contenue à 2 % en moyenne en France en 2022.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette tendance à la stabilisation des prix de l’immobilier :
  • Les hausses exagérées des prix de l’immobilier dans certaines zones ont eu raison des potentiels acheteurs : dans la mesure où le pouvoir d’achat ne grimpe pas aussi vite que les prix, un tassement de la demande pourrait être observé en 2022
  • Les dispositions du Haut Conseil de la Stabilité Financière afin de prévenir les risques de surendettement ont bridé l’accès au crédit immobilier de certains ménages.
  • Le manque de logement à vendre décourage de potentiels acheteurs, qui reportent leur projet immobilier à plus tard.
  • 2022 est une année électorale : à chaque scrutin présidentiel, un certain attentisme gagne les acheteurs et les vendeurs de biens immobiliers. 
Cette nouvelle année pourrait donc redonner aux investisseurs et aux acheteurs un peu plus de pouvoir dans les transactions immobilières : davantage de négociation de prix, des délais de vente un peu moins serrés…

Source : l'analyse du marché par le notaire.fr et le parisien.fr

Une forte disparité de la hausse des prix dans l’ancien selon les régions

Si cette tendance à la hausse des prix devrait se tasser de manière générale, certaines zones devraient encore afficher des augmentations de l’ordre de 10%, selon le Conseil supérieur du notariat.
Des villes de sous-préfectures, à proximité de grandes villes, bénéficient actuellement d’une forte attractivité. 
Aussi, le prix des maisons et des appartements à vendre dans l’ancien dans des villes telles que Melun ou Bergerac pourraient connaître des tendances similaires à celles constatées en 2021 dans des villes telles que : 
  • Poitiers (+ 10,3 % entre janvier et décembre 2021)
  • Reims (+ 9,4 % entre janvier et décembre 2021) 
  • Béziers (+ 8,5 % entre janvier et décembre 2021)
  • Pau (+ 7,9 % entre janvier et décembre 2021)
  • Limoges (+ 7,9 % entre janvier et décembre 2021)
  • Angers (+ 7,5 % entre janvier et décembre 2021)
  • Le Havre (+ 7,4 % entre janvier et décembre 2021)
  • Brest (+ 7,1 % entre janvier et décembre 2021)
  • Tours (+ 6,7 % entre janvier et décembre 2021)
  • Nancy (+ 6,4 % entre janvier et décembre 2021)²
En revanche, le CSN prévoit une hausse contenue à 1% pour les appartements anciens situés en Ile-de-France (vs 8 à 9% en région) et une augmentation de 8% pour les maisons anciennes (contre 10 % et 11 % en province).

Des loyers stables en 2022

En 2022, le montant des loyers devrait peu évoluer, notamment en raison de : 
  • la loi d'encadrement des loyers en zones tendues
  • la crise sanitaire qui a contraint les moyens financiers des locataires en France. 
Pour rappel, les loyers ont augmenté de 0,2% en 2020 et 0,1% au premier trimestre 2021. Investisseurs immobiliers, soyez donc particulièrement attentifs à la rentabilité de vos achats. 

 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous